barefoot woman sitting on a beach


Lorsqu’on évoque le terme de mycose, il s’agit d’une infection due au développement de champignons, de levures parasites ou encore de saprophytes (organismes se nourrissant de matières organiques non vivantes). La mycose vaginale, quant à elle, est une infection gynécologique de la femme. S’il existe plusieurs sortes de champignons, cette forme de mycose est le plus souvent due à un seul et même champignon d’ordinaire inoffensif : le candida albicans. En effet, ce dernier est normalement présent au niveau du vagin, mais aussi d’autres muqueuses comme la bouche, les intestins ou encore le tube digestif.

Il est important de savoir que l’apparition d’une infection comme la mycose vaginale est liée à l’apparition d’un déséquilibre au sein de la flore vaginale. En effet, comme la flore intestinale, la flore vaginale est composée d’un ensemble de germes protecteurs vivant en harmonie. La mycose étant tout simplement un dérèglement de cet équilibre bactérien. Au sens pratique, la mycose vaginale peut se présenter sous plusieurs formes ayant toutefois quelques traits communs comme : Il existe plusieurs facteurs (médicaux, alimentaires, comportementaux) amenant au déséquilibre de la flore vaginale et ainsi à l’apparition de mycose vaginale. Toutefois, il existe certaines catégories de personnes qui risquent plus que d’autres de contracter une infection de la sorte.

Ainsi, les femmes diabétiques ou celles souffrant d’un déficit immunitaire sont plus enclines à développer une mycose vaginale. C’est aussi le cas des femmes ayant une alimentation déséquilibrée fr.wikipedia.org. En effet, une carence en vitamines supprime certains outils dont votre organisme a besoin pour combattre ce genre d’infection. C’est également le cas pour les femmes dont l’alimentation est trop riche en sucres.

D’autre part, certaines sportives comme les nageuses doivent bien prendre garde à se doucher et se sécher avec précaution tout de suite après leur session. De même pour les femmes fournissant de gros efforts physiques, la sueur pouvant être un facteur de développement d’un tel champignon https://en.wikipedia.org/wiki/Athlete%27s_foot. Pour finir, les femmes enceintes sont elles aussi plus sensibles à ce genre d’infection. D’une part, par les changements hormonaux et biologiques inhérents à leur état, mais aussi, car elles ont tendance à être extrêmement rigoureuses sur leur hygiène intime. Si l’hygiène intime est importante, elle est un des facteurs les plus fréquents de l’apparition de ce genre d’infection. Il convient donc de prendre soin de soi sans toutefois verser dans des excès qui peuvent déséquilibrer votre flore vaginale et donc provoquer une infection.

Rate this post