close up on different kind of pills


La mycose vaginale encore appelée candidose vaginale est une infection provoquée par la prolifération au niveau du vagin d’un champignon dénommé « Candida Albicans ». Près de 75 % des femmes contractent au moins une fois dans leur vie cette infection bénigne, mais gênante.Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de cette infection. Il peut s’agir entre autres d’une grossesse, d’un diabète, d’une infection virale, de l’utilisation de produits acides, d’une prise d’antibiotiques, etc. Le degré de manifestation de ce mal varie selon les cas, mais les symptômes sont généralement les mêmes chez toutes les femmes.

Le début d’une mycose vaginale est souvent marqué par l’apparition de démangeaisons occasionnant des rougeurs, des brûlures et des lésions au niveau de la vulve leur. Ces brûlures provoquent des douleurs assez importantes au cours des rapports sexuels. À cela s’ajoutent des pertes vaginales inodores, blanchâtres et grumeleuses. La mycose vaginale peut également entraîner un gonflement de la vulve.

En gros, on peut retenir 5 symptômes spécifiques de la candidose vaginale. Il existe des cas de femmes infectées, mais qui ne présentent aucun symptôme de la maladie https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaginite_candidosique. Mais ces cas sont extrêmement rares. Il faut également noté que l’apparition de douleurs ou de démangeaisons au niveau de la vulve peut être due à des infections autres que la mycose vaginale. Il peut s’agir d’allergies, d’herpès ou d’infections bactériennes. Dans chacun de ces cas, le mode de traitement sera différent de celui d’une mycose vaginale parce. Voilà pourquoi il est important de ne pas faire de l’auto médication à l’apparition des symptômes. Il est recommandé de voir un médecin pour obtenir un diagnostic fiable et un traitement adéquat. La mycose vaginale se soigne facilement mais peut devenir chronique si elle est mal traitée. Pour éviter les récidives, il faut aller au bout du traitement prescrit par le docteur.

Rate this post